La France va livrer des canons Caesar et des missiles antichars Milan à l'Ukraine

·2 min de lecture

La France fournit des missiles antichars Milan ainsi que des canons Caesar à l'Ukraine pour l'aider à faire face à l'invasion russe, a affirmé le président français Emmanuel Macron dans un entretien à Ouest-France paru ce vendredi.

La France va livrer aux ukrainiens des armes lourdes. Et pas n'importe lesquelles : des canons Caesar et des missiles antichars Milan.

Le Caesar est le fleuron de l'artillerie française. Cette pièce d'artillerie de 155 mm d'une portée de 40 kilomètres montée sur camion n'a pas d'équivalent au sein de l'Otan. Il a fait merveille en Afghanistan ou encore en 2017 lors de la reconquête de Mossoul en Irak.

Cinq hommes suffisent à le manœuvrer, et quand à l'avant, un observateur identifie une cible, il lui suffit de la balayer avec un pointeur laser pour automatiquement transmettre les coordonnées précises. Il n'y a alors plus rien à faire, un Caesar peut tirer six coups par minute et repartir afin d'échapper aux tirs de contre batterie.

Pas de précision sur le nombre de canons livrés

Jusqu'ici, Paris s'était gardé de préciser les types d'armements livrés à Kiev, concédant juste mi-avril « 100 millions d'euros de dons de matériels déjà effectués » et annonçant la fourniture de « capacités militaires complémentaires ».

« Nous livrons (...) des équipements conséquents, des Milan aux Caesar en passant par plusieurs types d'armements », a affirmé Emmanuel Macron à Ouest-France qui l'interrogeait sur la fourniture d'armes lourdes par l'Europe à l'Ukraine. « Je pense qu'il faut continuer sur ce chemin. Avec toujours une ligne rouge qui est de ne pas entrer dans la cobelligérance », a-t-il ajouté.

► À lire aussi : Les États-Unis annoncent une nouvelle aide militaire de 800 millions de dollars à l'Ukraine

L'Élysée n'a pas indiqué le nombre de canons livrés, mais l'acheminement est en cours, dit-on, et ils seront à pied d'œuvre, avec leurs munitions, dans quelques jours.

« Le Milan est un vieux matériel et on savait déjà qu’ils en avaient livré un certain nombre aux Ukrainiens. Concernant les Caesar, ce sont des canons très précis, très efficaces qui pourront changer les choses sur le terrain au moins localement, analyse Oliver Kempf, chercheur associé à la Fondation pour la recherche stratégique. Ce qui est intéressant, c’est que là il s’agit d’un équipement moderne, il ne s’agit pas de vieux avions russes qui ont 10, 20, 30, 40 ou 50 ans. Il s’agit d’un armement moderne qui équipe en ce moment l’armée française donc oui, c’est quelque chose qui est de bonne facture ».

Une quarantaine de militaires ukrainiens doivent par ailleurs être formés en France à leur maniement à partir de samedi, a ajouté la présidence sans plus de précisions. À ce jour, l'armée française possède 76 exemplaires de cette pièce d'artillerie, qui dans la bataille du Donbass peut se révéler redoutablement efficace.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles