France-Uruguay - Luis Suarez : "Ousmane Dembélé mérite d'être au Barça"

Luis Suarez est revenu sur le cas Ousmane Dembélé. S'il ne l'épargne pas de toutes les critiques, le buteur a aussi défendu son coéquipier du Barça.

En conférence de presse à la veille du match amical face à l'équipe de France, Luis Suarez s'est présenté en conférence de presse en compagnie de son sélectionneur Oscar Tabarez. L'attaquant star de la Celeste s'est exprimé sur la rencontre qui attend son équipe face aux champions du monde et a évoqué deux de ses coéquipiers en club et en sélection : Ousmane Dembélé et Edinson Cavani. 

Vous allez retrouver votre coéquipier au Barça Ousmane Dembélé qui est sous le feu des critques en ce moment. Pensez-vous comme d'autres qu'il ne s'est pas encore adapté ? 

Ce n'est pas qu'il ne s'est pas adapté parce que la relation avec ses coéquipiers est très bonne. On le voit heureux, joyeux. Mais comme certains de mes coéquipiers l'ont dit, et Ousmane le sait, le football est un privilège pour chaque joueur et je pense qu'il faut qu'il se concentre davantage, qu'il soit plus serieux sur certains points. Il y a beaucoup de gens qui l'entourent à Barcelone et dont il peut s'inspirer, des gens avec un grand professionnalisme. Mais il mérite d'être là et de triompher avec Barcelone. 

Edinson Cavani prend le bus et part à la chasse lorsqu'il est en vacances. Il semble différent de la plupart des footballeurs, est-ce vraiment le cas ? 

C'est sûr qu'Edi est quelqu'un de différent par ses caractéristiques de footballeur, déjà, mais aussi pour sa personnalité. Que ce soit prendre l'autobus ou aller à la chasse, il le fait de manière très naturelle, ça lui vient de quand il était petit et tout le monde aime faire les chose qu"on aimait faire enfant. 

Le match face à la France est-il une revanche du quart de finale perdu en Russie l'été dernier ? 

On peut battre la France comme n'importe quelle équipe de l'élite. D'abord en respectant leurs joueurs mais aussi en nous appuyant sur nos points forts. On sait que nous avons des forfaits mais nous devons trouver les solutions sans eux. Nous devrons faire attention aux détails, créer du jeu et espérer que ce soit un bon match pour nos supporters qui viendront au stade. Ce n'est pas du tout une revanche c'est juste un autre match. Lors du Mondial le contexte était différent,  Edi était forfait, là c'est un match amical contre le champion du monde et il faut en profiter. 

Pensez-vous que les Bleus s'inquiètent après leur défaite face au Pays-Bas vendredi dernier ? 

Ils ont simplement perdu un match alors que ça faisait je ne sais combien de temps qu'ils n'avaient plus perdu ! Je ne pense pas qu'ils ressentent du stress ou de la nervosité. Ils connaissent leur force, ils sont champions du monde en titre. J'espère juste que le spectacle sera à la hauteur. 

Julien Quelen, au Stade de France.