France Travail victime d'une cyberattaque visant « potentiellement » 43 millions de personnes

Ce mercredi 13 mars, France Travail (anciennement Pôle Emploi) a annoncé sur son site avoir subi une cyberattaque. Celle-ci pourrait viser « potentiellement » 43 millions de personnes. « Des informations personnelles concernant les demandeurs d’emploi actuellement inscrits à France Travail, les personnes précédemment inscrites au cours des vingt dernières années ainsi que les personnes non inscrites sur la liste des demandeurs d'emploi mais ayant un espace candidat sur francetravail.fr sont susceptibles d’être divulguées et d’être exploitées de manière illégale », indique le communiqué.

Les mots de passe et les coordonnées bancaires préservés

Les données volées concernent le nom, le prénom, le numéro de sécurité sociale, la date de naissance, l’identifiant France Travail, les adresses mail et postale et les numéros de téléphone renseignés dans les dossiers concernés. Les mots de passe et les coordonnées bancaires sont préservés d’après l'agence pour l'emploi.

France Travail a porté plainte et informé la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) de cette attaque. L’agence devra ensuite prévenir individuellement l’ensemble des personnes concernées par la cyberattaque et la violation de données personnelles. Il est déjà possible de porter plainte en ligne, sur ce lien. Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Paris et confiée à la brigade de lutte contre la cybercriminalité de la direction de la police judiciaire de Paris.


Lire la suite sur LeJDD