France: tollé après la visite des gendarmes auprès d'une lycéenne qui avait interpellé Macron

Après avoir posé une question au président Emmanuel Macron lors de son déplacement à Gaillac, dans le Tarn, jeudi 9 juin, une lycéenne de 18 ans a reçu la visite des gendarmes à son lycée. Les réseaux sociaux se sont alors enflammés et des milliers d’internautes ont repris la question que Laura a posée au président : pourquoi mettre « à la tête de l’État des hommes accusés de viols et de violences sur les femmes ? »

Sur les images de l’incident, l’on ne voit aucune agressivité de la part de Laura : c'est tout juste si elle garde la main d'Emmanuel Macron un peu plus longtemps qu'il ne l'aurait souhaité. Cela pour qu'il réponde à sa question :

« Vous mettez à la tête de l'État des hommes accusés de viols et de violences sur les femmes. Pourquoi ? S'il vous plait, répondez-moi. »

Ce qu'a fait le président en déclarant qu'elle « ne comprenait pas qu'il avait accompagné la libération de la parole », mais qu'en même temps il y avait la présomption d'innocence.

Une réponse qui est « restée en travers de la gorge » de la jeune femme, selon ses mots : « Il m'a traitée comme une gamine, j'ai pleuré », a confié Laura, qui a elle-même été victime d'attouchements dans le métro quand elle vivait en région parisienne.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles