La France tire à boulets rouges sur le fonds de compensation Brexit de l'UE

·2 min de lecture

Le projet de fonds de compensation du Brexit préparé par l'Union européenne fait l'objet d'une pluie de critiques, tant de la part de nos élus que des acteurs du transport entre la France et le Royaume-Uni. Ce fonds prévoit 4,24 milliards d'euros à verser cette année, dont 1,05 milliard pour l'Irlande, 757 millions pour les Pays-Bas, 455 millions pour l'Allemagne et... seulement 421 millions pour la France. "On nous dit qu'il a été réparti par la Commission européenne en tenant compte du poids du Brexit par tête d'habitant", a relevé Michel Boudoussier, directeur général-adjoint de Getlink (Eurotunnel). "Ca explique pourquoi on se retrouve avec une enveloppe qui n'est pas satisfaisante", a-t-il relevé lors d'un séminaire parlementaire en ligne.

"Les fonds européens ne prennent en charge que les dépenses des États", a-t-il aussi argumenté. Or, "nous avons eu des dépenses absolument considérables avec le Brexit", portées par les collectivités locales ou les entreprises comme Getlink, qui a déboursé 48 millions d'euros pour adapter les terminaux d'Eurotunnel. "Il y a dans le volume du fonds et dans sa répartition entre États-membres la nécessité de faire bouger les choses", a renchéri le conseiller régional de Bretagne (radical) Stéphane Perrin.

>> A lire aussi - Brexit : le Royaume-Uni a très bien négocié l’accord !

L'élu s'est notamment étonné de ce que la France soit, par habitant, au niveau de pays comme la Hongrie, ou de ce que le Luxembourg doive toucher plus de 100 millions d'euros alors que le Brexit devrait lui être favorable. "Tout le monde partage la déception, y compris le gouvernement français", a indiqué le député (LREM) Didier Le Gac. "Et ce montant d'ailleurs est contesté par la France aujourd'hui." Il a donné rendez-vous en mars au "Fontenoy du maritime", une démarche du ministère de la Mer vise à dynamiser le pavillon français dans une vision post-Covid et post-Brexit. "Le Fontenoy ne doit pas décevoir", a-t-il lancé.

>> Notre service - Comparateur de devises (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : l’OMS alerte contre "un faux sentiment de sécurité" en Europe
Brexit : les exportateurs du Royaume-Uni souffrent des nouvelles règles, Londres appelée à la rescousse
Confinement en Irlande jusqu’à avril, la troisième vague de Covid-19 “très virulente” !
Croissance : l’économie de l’UE remontera moins fort que prévu en 2021, selon Bruxelles
Fonds de solidarité : des milliers de dossiers d’aide bloqués