France: le taux d'incidence du Covid-19 en hausse pour la première fois depuis deux mois

·1 min de lecture

Alors que les tests de dépistage du Covid-19 ne sont plus gratuits pour tous en France, le taux d’incidence de l’épidémie, qui n’avait pas augmenté depuis deux mois, repart légèrement à la hausse.

Depuis samedi soir, les chiffres publiés par Santé publique France montrent effectivement une hausse d’un point du taux d’incidence du Covid-19. Sur le plan national, cet indicateur est passé de 44 à 45 cas pour 100 000 habitants après être resté stable depuis le mois d’août dernier. Mais il reste en dessous du seuil d'alerte épidémique.

Il s’agit certes d’une très légère hausse, mais qui cache des disparités entre les situations sanitaires de différents départements. Dans certaines régions du pays, on parle même de reprise épidémiologique. C’est le cas par exemple dans les Bouches-du-Rhône où le taux d’incidence a dépassé le seuil inquiétant des 100 cas pour 100 000 habitants.

Le risque d'une cinquième vague cet hiver ?

Ailleurs, en Occitanie, les départements de la Lozère et de l’Aveyron affichent respectivement des taux de plus de 87 et 62 cas pour 100 000 habitants.

Mais, même si dans certaines zones la situation est inquiétante, sur le plan national, on ne parle pas de reprise épidémiologique. Cependant, des experts alertent sur une possible cinquième vague qui pourrait survenir cet automne à la faveur de l’hiver et de la fin de la gratuité des tests de dépistage du Covid-19.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles