Publicité

France Télévisions suspend les portraits politiques durant les européennes, la rédaction désapprouve

Une demande qui a fait l’effet d’une bombe dans les locaux de France Télévisions. Le directeur de l’information, Alexandre Kara, a demandé, vendredi 19 janvier, aux journalistes travaillant sur les magazines Complément d’enquête, Envoyé spécial et 13h15 de « faire une pause », jusqu’aux élections européennes, dans leurs investigations visant les responsables politiques, a appris Le Monde ce jeudi 25 janvier. Cette demande intervient au lendemain de la diffusion du Complément d’enquête sur Jordan Bardella, qui a énormément fait réagir.

À lire aussi Complément d’enquête sur Jordan Bardella : « Le montage est trompeur », dénonce un intervenant

Dans cet épisode, le président du Rassemblement national est notamment accusé d’avoir utilisé, entre 2015 et 2017, un compte Twitter sous le pseudonyme « RepNat du Gaito » pour y publier des blagues racistes. Des révélations contestées par le principal intéressé. Des rumeurs auraient alors circulé dans les bureaux de France Télévisions comme quoi la tête de liste du RN aux élections européennes et Marine Le Pen seraient moins enclins à participer aux futures émissions du groupe. Si le RN a démenti cette consigne, d’autres figures politiques seraient tout de même prêtes à boycotter les programmes de la télévision publique.

Une demande « inacceptable » pour le Syndicat national des journalistes

La décision d’Alexandre Kara intervient également à quelques semaines de diffusions prévues d’un portrait d’Alexis Kohler, le secrétair...


Lire la suite sur LeJDD