France Télévisions : la motion de défiance est «un signal important» selon Ernotte

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Ludovic MARIN / POOL / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La motion de défiance votée jeudi contre le directeur de l'information de France Télévisions Laurent Guimier est "un signal important qui doit être pris en compte", a écrit la présidente du groupe public Delphine Ernotte dans un message à la rédaction vendredi. "J'ai confié à Laurent Guimier et à l'équipe de la direction de l'information le soin de proposer et de mettre en œuvre au plus vite une méthode nouvelle, une organisation et des actions concrètes pour répondre à ces attentes", souligne Delphine Ernotte dans cet e-mail consulté par l'AFP.

"Ils auront tout mon soutien dans cette nouvelle démarche"

"Ils auront tout mon soutien dans cette nouvelle démarche qui doit permettre de rétablir rapidement la confiance au sein de la rédaction", poursuit-elle. Cette motion de défiance a été votée jeudi soir à une large majorité par les rédactions nationales de France Télévisions: 79,52% des suffrages exprimés, avec un taux de participation de 71,09% sur l'ensemble des quatre rédactions (France 2, France 3 National, la rédaction web de franceinfo.fr et la rédaction d'info en continu franceinfo:TV).

Le catalyseur a été la question du non-renouvellement de certains CDD, mais selon des sources internes, la motion s'explique plus largement par des "relations compliquées" entre Laurent Guimier et la rédaction. Selon des témoignages concordants, nombre de journalistes jugent qu'il est trop peu présent. Beaucoup lui reprochent également d'avoir fait profil bas face au président de la Répu...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles