Publicité

France: suspension de l'abattage des derniers arbres autour du projet d'autoroute A69

C’est un projet routier dans le sud de la France qui, depuis des mois, attire l’attention internationale : l’État français veut construire une autoroute entre Castres et Toulouse pour favoriser le développement économique de la région. Un projet de 53 kilomètres contre lequel se battent une partie de la population riveraine et des militants écologistes, qui dénoncent les conséquences néfastes pour l’environnement. Ce week-end du 23-24 mars, l’Office français de la biodiversité (OFB) leur a donné raison et a suspendu la coupe des derniers arbres.

On les appelle les « Écureuils ». Après 39 jours hissés dans les arbres pour les protéger de l'abattage, ces écologistes peuvent regagner la terre ferme ce dimanche 24 mars. L'OFB a en effet statué, samedi, que le bois qu'occupent les militants est bien « une zone à fort enjeu environnemental » qui « n'a pas été déclassée ». « Son défrichement est donc illégal », indique l'établissement public.

Pour les opposants à l'autoroute A69, qui dénoncent un projet anachronique et en contradiction avec les engagements écologiques du gouvernement français, c'est une victoire amère. En effet, 17 hectares ont déjà été déboisés, et l'OFB n'a suspendu l'abattage des arbres restants que jusqu'à la fin de l'été, comme l'explique Thomas Brail, fondateur du Groupe national de surveillance des arbres :

« Jusqu'au 1er septembre, ces arbres ne seront pas touchés. On espère que les recours sur le fond, qui sont en train d'être étudiés par les tribunaux, vont être positifs. Parce que sinon, c'est sûr qu'au 1er septembre, ces arbres seront par terre. »


Lire la suite sur RFI