France : les sourires à la place des masques à l'école primaire

·1 min de lecture

Dans une partie de la France, les écoliers ont enfin pu retirer leur masque. Depuis ce lundi, il n'est plus obligatoire pour les élèves du primaire dans les zones les moins touchées par le Covid-19, autrement dit dans 47 départements où le taux d'incidence est passé au-dessous du seuil de 50 cas pour 100 000 habitants,

Les enseignants, eux, doivent encore le garder. Mais pour les petits comme les grands, le soulagement est bien là.

"Avec le masque c'était plus compliqué de respirer," témoigne Arthur, "et c'était compliqué de comprendre les gens, ça bloquait un peu la voix et du coup on se comprenait mal des fois."

ça fait du bien de les voir sourire

Marine Drillien
institutrice

"Ça fait plaisir" s'enthousiasme Marine Drillien, institutrice dans une école de Dinan, en Bretagne. "On les voyait dans la cour sans masque mais là en classe ça fait un plus. Et ça fait du bien de les voir sourire. On voit qu'ils sont contents. Ça leur enlève un sacré poids," dit-elle.

Les parents apprécient aussi ce signe d'un retour à la normale. "Ce qui m'a fait réagir récemment c'est quand j'ai vu ma fille colorier un visage de princesse et que je l'ai vue colorier le haut du visage avec une couleur et le bas avec une autre couleur et là ça m'a fait drôle...je me suis dit, bah oui, ils ont grandi avec ça", raconte Marie-Do Brahy, maman d'une élève de CP.

Dans les collèges et lycées, les règles du port du masque restent en revanche inchangées pour le personnel et les élèves. Il faudra encore patienter pour laisser place à tous les sourires

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles