France: soupçonné de détournement, l'ancien maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, en garde à vue

·1 min de lecture

Sept mois après avoir quitté la mairie de Marseille qu’il a dirigé pendant 25 ans, Jean-Claude Gaudin, a été placé en garde à vue ce mercredi 17 février. La justice enquête sur sa possible implication dans des détournements de fonds publics.

La garde à vue de Jean-Claude Gaudin, 81 ans, ainsi que des perquisitions effectuées ce mardi 16 février dans ses résidences principale et secondaire, entrent dans le cadre d’une information judiciaire ouverte en juin 2019, qui vise l’ancien maire et plusieurs membres de son entourage, et porte sur les chefs principaux de détournement de fonds publics par une personne chargée d'une mission de service public et de recel de ce délit.

Concrètement, les investigations portent sur « la situation de personnes qui ont poursuivi leur activité en ayant dépassé l'âge légal de départ à la retraite », à l’époque où Jean-Claude Gaudin dirigeait Marseille, a précisé une source judicaire à l’AFP. La gestion de la ville par l’édile Les Républicains (LR) avait été fortement critiquée, que ce soit dans le domaine des finances, du personnel ou encore de l’immobilier, dans un rapport rendu fin 2019 par la Chambre régionale des comptes.

Les magistrats avaient aussi estimé que la ville avait « sciemment » violé les règles en matière de retraites, notamment via plusieurs maintiens en fonction au cabinet du maire qualifiés « d’illégaux ». Des pratiques qui plus est « pour le moins coûteuses », soulignait le rapport, pointant un préjudice pour les contribuables marseillais estimé à plus d’un million d’euros par an.

(Ré)écouter : Marseille: la fin de l'ère Gaudin