France: Le socialiste Benoît Payan élu maire de Marseille

·2 min de lecture
FRANCE: LE SOCIALISTE BENOÎT PAYAN ÉLU MAIRE DE MARSEILLE

PARIS (Reuters) - Le socialiste Benoît Payan a été élu sans surprise maire de Marseille lors d'un conseil municipal qui s'est tenu lundi après la démission la semaine dernière de Michèle Rubirola.

"Je me donne deux priorités: rassembler les Marseillais en combattant les injustices et dessiner l'horizon d'une ville durable qui se développe par et pour ses habitants", a déclaré le nouveau maire de Marseille à l'issue de sa victoire.

"Je crois en Marseille, en ce que nous sommes, en ce que nous pouvons devenir, je crois en la justice et l'égalité. Ces deux combats sont mon histoire. (...) J'ai fait le choix à 20 ans de devenir un militant de gauche. J'ai consacré ma vie au combat pour ce qui est juste et à la défense de ceux qui n'ont pas voix au chapitre, pas de place dans l'histoire", a-t-il ajouté.

Seul candidat à la succession de Michèle Rubirola, l'opposition ayant renoncé à en présenter, l'élection de Benoît Payan, qui est âgé de 42 ans, n'est pas une surprise.

La deuxième adjointe de la maire de Marseille, Samia Ghali, dont le ralliement avait été déterminant dans la victoire de la gauche à Marseille en juillet, avait apporté dès jeudi son soutien au candidat du Printemps Marseillais.

Ce rassemblement de partis de gauche, écologistes et de militants associatifs emmené par Michèle Rubirola et Benoît Payan a remporté les municipales mais du fait des règles d'attribution au conseil municipal, il ne compte que 42 élus contre 39 pour LR quand la majorité absolue est fixée à 51 voix.

Les huit élus de la liste conduite par Samia Ghali font donc d'elle la "faiseuse de roi" incontournable.

Michèle Rubirola a annoncé mardi dernier qu'elle démissionnait de son poste de maire en jugeant que son premier adjoint, Benoît Payan, était mieux placé qu'elle pour répondre à la situation d'urgence à laquelle est confrontée la ville.

(Claude Chendjou, édité par Jean-Stéphane Brosse)