France : Sarkozy reste muet au procès des sondages de l'Elysée

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Sommé mardi 2 novembre de témoigner au procès de ses anciens proches dans l'affaire des sondages de l'Elysée, Nicolas Sarkozy a justifié lors d'une déclaration initiale par "sa lecture de la Constitution" son refus de répondre sur le fond des questions du tribunal. Le décryptage de Marc Perelman, chroniqueur de France 24.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles