France: la (rude) rentrée parlementaire s'achève, rendez-vous en octobre

En France, ça sent les vacances pour les députés. Le travail parlementaire va s'arrêter à l'Assemblée nationale le 7 août, après un mois de juillet particulièrement intense qui a marqué les corps et les esprits. Les débats au Palais Bourbon, notamment autour du projet de loi sur le pouvoir d'achat, ont été acharnés et ont souvent duré jusque très tard dans la nuit. Un baptême du feu particulièrement rude pour les nouveaux députés.

Des débats jusqu'à 6 heures du matin, des séances qui s'enchaînent parfois 7 jours sur 7… Le travail parlementaire a commencé sur les chapeaux de roue, sur un rythme difficile à suivre selon Antoine Léaument, député La France Insoumise de l'Essonne, au micro de Gregory Genevrier, du service politique.

« Ce n’est pas normal pour le corps humain d’être pendant 15 heures d'affilée dans un hémicycle à parler, à écouter des gens, dans des semaines où déjà on a fini à 2h du matin... ça fait des amplitudes horaires qui sont invraisemblables. »

Le député Rassemblement National Thomas Ménagé acquiesce, et insiste sur l'enchaînement des campagnes. « On a enchaîné plusieurs mois de campagne pour la présidentielle, puis aussi une campagne aux élections départementales et aux élections régionales », puis le jeune député du Loiret tempère, « après... à 30 ans on a la niaque et je pense qu’on n’est pas à plaindre quand on sait qu’il y a des Français qui travaillent, qui se lèvent tôt. »


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles