France: la rentrée scolaire repoussée aux Antilles et en Guyane pour cause de Covid-19

·2 min de lecture

Les élèves pourraient retrouver le chemin de l'école non pas le 2, mais le 13 du mois en Guadeloupe, en Martinique, à Saint-Martin, Saint-Barthélemy, ainsi que dans une partie de la Guyane en zone rouge. L'état d'urgence sanitaire lié au Covid-19 serait prolongé jusqu'au 15 novembre sur place ou encore en Polynésie, déjà privée de rentrée scolaire.

Le gouvernement français a annoncé qu'il reportait de onze jours la date de la rentrée scolaire dans plusieurs territoires d'Outre-mer. La situation sanitaire y est jugée « très grave », explique le porte-parole du gouvernement. Gabriel Attal s'est exprimé depuis Paris à l'issue d'un Conseil des ministres de rentrée, ce mercredi 25 août 2021.

C'est au sein du Conseil de défense sanitaire, que se sont prises ces orientations, précise le porte-parole du gouvernement Castex. Les dispositions, dit-il, seront intégrées dans un projet de loi présenté en Conseil des ministres la semaine prochaine. La date de la rentrée avait déjà été repoussée pour la Polynésie française, dans le Pacifique sud.

►À lire aussi : Un vaccinodrome et une pharmacie incendiés en Martinique

La rentrée des classes sera donc également repoussée, au 13 septembre, en Guadeloupe, Martinique, à Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Mais aussi dans la partie de la Guyane en zone rouge. L'état d'urgence sanitaire pourrait par ailleurs être prolongé jusqu'au 15 novembre aux Antilles, en Guyane ou, là encore, en Polynésie française.

Mettant sur le compte du confinement le fait que des taux d'incidence commencent à « refluer légèrement », le porte-parole du gouvernement français estime que la situation « reste néanmoins très grave », notamment en Polynésie française. En Martinique, la préfecture a décidé de prolonger de trois semaines le confinement strict instauré fin juillet.

(Avec agences)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles