La France rend son seul Klimt aux ayants droit d’une victime de l’Holocauste

·1 min de lecture

Léa Simone Allegria, écrivaine et auteure du "Grand Art" (Flammarion), s'arrêtera chaque semaine sur une œuvre qui fascine – pour de bonnes ou de moins bonnes raisons – et façonne l'art. Cette semaine : "Rosiers sous les arbres", de Gustav Klimt.

Ce n’est pas la première fois qu’une œuvre de Gustav Klimt porte en elle la mémoire d’une famille juive assassinée. Le célèbre portrait d’Adèle Bauer Bloch est devenu la figure même de toutes ces œuvres spoliées par les nazis – Adèle portait à son cou un collier qu’arborait fièrement la femme de Göring pendant la guerre – et dont la restitution aux descendants constitue toujours une bataille juridique.Le cas de "Rosiers sous les arbres" est différent, car la France a acheté le tableau en toute légalité en 1980, à un marchand d’art de renom qui le tenait lui-même d’un collectionneur d’envergure. La documentation ne portait alors aucune zone d’ombre, aucune tache, aucun doute. Pour retrouver la trace des crimes nazis derrière les roses, la Galerie du Belvédère de Vienne et le Musée d’Orsay ont remonté le temps jusqu’à Klimt lui-même, peignant sur le motif, dans son jardin de Litzlberg.Fusionner l'art et la vie : Klimt peintre des paysages"Rosiers sous les arbres" s’appelait alors "Rosen" ; c’est un petit tableau carré de 110 x 110 cm, format que les peintres de la Sécession Viennoise apprécient particulièrement. En 1905, Gustav Klimt, déjà célèbre, était en plein dans sa " période dorée " avec les Serpents d’eau, le portrait...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

1939 : il y a 80 ans, les masques obligatoires

Selon l'ONU, 80 millions de personnes ont été déplacées par les conflits dans le monde en 2019, un record

"Meurtres à White House Farm" : le docu-fiction sur l'une des plus sordides affaires des années 80

"80% de mes contrats sont tombés" : Bastien, gérant d'une boîte de sécurité privée, victime collatérale du Covid-19