La France rend hommage aux tirailleurs sénégalais pour la première fois lors d’une cérémonie

© Geoffroy Van Der Hasselt / AFP

Une cérémonie d'hommage aux tirailleurs sénégalais, ces soldats enrôlés dans l'armée française entre 1857 et 1962, a été organisée vendredi 11 novembre sous l'Arc de Triomphe à Paris, une première. Aissata Tall Sall, la ministre sénégalaise des Affaires étrangères était présente, aux côtés de Chrysoula Zacharopoulou, secrétaire d'État française chargée de la Francophonie, pour commémorer une histoire commune aux deux pays.

Au son des clairons et des tambours, les deux ministres se sont avancées ensemble vers la tombe du soldat inconnu. Face à quatre tirailleurs sénégalais assis au premier rang et plusieurs membres de la diaspora sénégalaise en France, elles ont déposé une gerbe de fleur commune. Pour Aissatta Tall Sall, il s’agit du symbole de ce que « l’Afrique a donné à la France » :

« Ces gens-là se sont engagés au nom de la France, mais aussi au nom de la liberté, au nom des principes de l'humanité dans cette Grande Guerre. 30 000 y sont restés et ont péri. Voilà pourquoi nous devons vivre dans ce souvenir, parce que ce souvenir est clair et doit nous guider pour l'avenir. »

Parmi les centaines de milliers de tirailleurs sénégalais engagés dans les rangs de l’armée française jusque dans les années 1960, une dizaine est encore en vie aujourd’hui.

► À lire aussi: Grande Guerre: les batailles oubliées de l'Afrique, un Webdoc


Lire la suite sur RFI