France: un projet de mine de lithium dans l’Allier reconnu «d’intérêt national majeur»

Avant même le résultat des législatives, le gouvernement a publié dans le week-end plusieurs décrets techniques pour accélérer l'implantation de sites industriels considérés comme essentiels à la transition énergétique ou à la souveraineté nationale. Une usine de recyclage plastique, une usine de production d'hydrogène en ont bénéficié, mais aussi un projet de mine de lithium dans l'Allier au centre du pays.

Le lithium, c'est un minerai essentiel pour la production de batteries électriques, et donc indispensable pour assurer la transition verte, notamment de l'industrie automobile. Problème, à l'heure actuelle, trois pays concentrent la quasi-intégralité de la production : l'Australie, le Chili et la Chine.

En Europe, seul le Portugal produit une petite quantité de lithium. D'où l'importance de ce gisement du centre de la France.

Le Grand reportage de RFI Europe cherche lithium désespérément

Un investissement d'un milliard d'euros qui vise à extraire à partir de 2028 le matériau nécessaire à 700 000 batteries par an. Le décret publié ce dimanche donne au chantier le statut récemment créé de « projet d'intérêt national majeur ». Concrètement, il pourra bénéficier de procédures accélérées et de dérogations administratives.


Lire la suite sur RFI