France: le prix Goncourt 2022 attribué à Brigitte Giraud pour son livre «Vivre vite»

AFP - JULIEN DE ROSA

Avec son dixième roman, elle a créé la surprise. La romancière française Brigitte Giraud, dont la date de sa naissance à Sidi-Bel-Abbès, en Algérie, reste pour l'instant un mystère, a remporté ce jeudi 3 novembre le plus prestigieux prix littéraire en langue française avec « Vivre vite ».

Le jury, sept hommes et trois femmes, a rendu son verdict. Parmi les quatre finalistes, dont la Française Cloé Korman, l’Italo-Suisse Giuliano da Empoli, ainsi que l’Haïtien Makenzy Orcel, toutes des têtes « nouvelles » pour le grand public, c’est l’autrice Brigitte Giraud qui a tiré son épingle du jeu. « C’est magnifique, c'est inattendu, c'est émouvant », a réagi Brigitte Giraud après l’annonce du prix. Une distinction attribuée au 14e tour de scrutin, après une égalité avec Giuliano da Empoli départagée par la voix décisive de Didier Decoin, président du jury.

« Ce livre est l’arbre généalogique de toutes nos actions »

Avec Vivre vite, édité aux éditions Flammarion, Brigitte Giraud a écrit un roman intime, voire intimiste, qui traverse sa propre vie. Elle nous plonge dans une multitude de petits événements à la fois banals et tragiques qui ont provoqué finalement la mort de son compagnon, décédé à l’âge de 41 ans dans un accident de moto en 1999. À travers d’une logique presque assourdissante de répétitions, la langue de Giraud fait surgir les côtés obsessionnels, colériques et la culpabilité indélébile de ses souvenirs ancrés dans son esprit, son corps et son écriture. Dans la rétrospective de sa vie, elle fait renaître l’époque du drame, les milieux sociaux fréquentés et les questions essentielles de la vie comme la mort et le destin.


Lire la suite sur RFI