France: premier tour des législatives, la participation scrutée à la loupe

On vote ce dimanche 12 juin en France. Quelque 48 millions d'électeurs sont appelés à désigner leurs députés jusqu'à 18h ce soir, 20h dans les grandes villes. C'est le premier tour des législatives, un mois et demi après la réélection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République. Des élections cruciales, puisqu'elles vont déterminer la couleur politique du prochain gouvernement, et qui risquent d'être marquées par une forte abstention.

Les Français de métropole votent depuis ce dimanche matin pour le premier tour des élections législatives. À la mi-journée, la participation était de 18,43% de participation, en baisse de 0,8 point par rapport à 2017. Les bureaux fermeront à 18H00 heure de Paris, à l'exception des grandes villes dont Paris, où le délai est prolongé jusqu'à 20H, heure à laquelle sont attendues les premières estimations des instituts de sondage. Le second tour aura lieu dans une semaine, le 19 juin.

La participation est particulièrement surveillée, c'est l'un des enjeux du scrutin : les observateurs s'attendent à un taux supérieur à 50% d'abstention. On sait déjà que les Antilles et Saint-Pierre-et Miquelon ont eu un taux d'abstention record pour ce premier tour. La désaffection aux législatives, qui touche en premier lieu les jeunes et les catégories populaires, progresse de façon spectaculaire puisqu'elle est passée de 31% en 1993 à 51,3% en 2017.

Ce matin pourtant, dès l'ouverture, les premiers électeurs répondaient présents, comme en témoigne ce reportage dans un bureau de vote parisien. Effet de l'enjeu ou du soleil ? Autrement dit, voter tôt pour consacrer le reste de ce dimanche à la ballade...

(et avec agences)


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles