France: première rentrée tendue pour Pap Ndiaye, nouveau ministre de l'Éducation nationale

Douze millions d'élèves ont repris ce jeudi le chemin de l'école, du collège ou du lycée. À la manœuvre cette fois au ministère : Pap Ndiaye, qui a remplacé Jean-Michel Blanquer rue de Grenelle au mois de mai 2022. Le nouveau ministre doit gérer une reprise des cours dans un contexte inédit : pénurie d'enseignants, crise des vocations, grande souffrance de la communauté éducative... Les chantiers sont nombreux.

La rentrée scolaire en France, le 1er septembre 2022, est aussi celle d'un nouveau ministre, Pap Ndiaye. Intellectuel reconnu, sa nomination avait surpris tout le monde, mais avait été plutôt bien accueillie par les enseignants. Ils parlent d'un ministre attentif et à l'écoute. Le profil de Pap Ndiaye tranche avec celui de son prédécesseur.

Pap Ndiaye, historien spécialiste de l'histoire sociale des États-Unis et des minorités, n'est ni politicien, ni haut fonctionnaire. Il est plus habitué aux bancs des grandes écoles qu'aux travées ministérielles.

Les enseignants se sont sentis méprisés pendant le mandat de Jean-Michel Blanquer. Ils reprochaient à l'ancien ministre de prendre des décisions et d'appliquer des réformes de manière autoritaire sans tenir compte de leur avis.

Le ministre de l’Éducation nationale aura donc pour mission de renouer le dialogue avec les enseignants. Mais si les enseignants apprécient le changement de style et de ton, ils attendent des actes forts d'un ministre jusqu'ici très discret. Ils ne veulent pas se contenter de symboles.

Une pénurie d'enseignants sans précédent


Lire la suite sur RFI