France: le président Macron à Marseille pour mettre en avant son «école du futur»

Emmanuel Macron en inspecteur des travaux. Le chef de l'État français s'est rendu dans l'une des 59 écoles de Marseille qui font partie de l'expérimentation d'une « école du futur », qu'il a lancée en septembre dernier. Il s'agit de donner plus de moyens et de liberté pédagogique aux enseignants. Des ateliers de mathématiques pour les enfants de primaire ont par exemple été mis en place dans cet établissement. Emmanuel Macron veut maintenant généraliser cette méthode.

Avec notre envoyé spécial à Marseille, Anthony Lattier

Pour le président français, le test marseillais est concluant, il faut l'étendre à toute la France pour tous les enseignants.

Ils ont eu des décharges horaires, ils ont des rémunérations en plus. Mais, à côté de ça, on leur donne la liberté de construire le projet qui leur permet de retrouver du sens. Et donc ça, ensuite, on va le décliner localement, à partir de l'automne-hiver, et ensuite on va constamment ajuster notre méthode et l'améliorer.

Emmanuel Macron reste plus vague sur la possibilité pour les directeurs d'établissement de recruter eux-mêmes leurs enseignants. Pas question de brusquer les professeurs à une semaine des législatives.

On n'a jamais dit : « On va se mettre à ce que tous les directeurs d'école fassent, en quelque sorte, puisqu'on est dans une cité de football, leur propre mercato. »

C'est la ligne rouge à ne pas franchir, met en garde le maire socialiste de Marseille, Benoît Payan.

Quant au nouveau ministre de l'Éducation nationale, Pape Ndiaye, il reste en retrait du président. À peine quelques mots...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles