France : le parti d’Emmanuel Macron, LaRem, fête sans bruit ses cinq ans

·1 min de lecture

Le 6 avril 2016 à Amiens, Emmanuel Macron lançait son mouvement En Marche. Cinq ans plus tard, le parti présidentiel souffle ses bougies sans fanfares ni ballons. Un meeting virtuel est organisé ce mardi 6 avril sur YouTube à cause de l'épidémie de Covid. Depuis l'arrivée d'Emmanuel Macron à l'Élysée, la République en Marche n'a jamais vraiment trouvé sa place à côté du gouvernement. Le mouvement mise désormais sur la présidentielle de 2022 pour se relancer.

Un petit meeting pour marquer le coup, et puis c'est tout. Pas de nostalgie ni de nombrilisme ce soir, insiste la direction du parti. La République en Marche veut se projeter vers l'avenir, sans perdre de temps à ressasser un bilan décevant.

En 5 ans, une quarantaine de députés ont quitté le navire. L'aile droite et l'aile gauche se sont affrontées sur la laïcité ou sur la bioéthique. Échec à parler d'une seule voix. Échec aussi aux élections locales.

Après le fiasco des municipales, les chances de victoires aux prochaines régionales sont quasi nulles. Mais la République en Marche pourrait relever la tête à l'occasion de la présidentielle.

Il y 5 ans, le parti lançait une grande marche pour écouter les Français. Il ouvre ce 6 avril un site internet pour inciter ses militants à s'investir dans des « causes ». De la tauromachie aux droits LGBT, « on veut garder des capteurs de signaux faibles pour 2022 », précise l'état-major de LREM.

Emmanuel Macron, lui, reste toujours à distance de sa progéniture. Le chef de l'Etat n'a pas envoyé de message pour l'anniversaire du mouvement.