France: le panda Huan Huan inséminé artificiellement au zoo de Beauval

Huan Huan, la femelle panda prêtée par la Chine au zoo de Beauval, en Indre-et-Loire, et qui avait déjà donné naissance à Yuan Meng, a subi une insémination artificielle lundi 23 décembre dans la soirée.

Du côté du carnet rose des pandas géants, c'est reparti ! Après plusieurs tentatives d'accouplement non réussies, les équipes vétérinaires ont procédé à l'insémination artificielle de Huan Huan, une femelle panda chinoise, prêtée par la Chine au zoo de Beauval, en Indre-et-Loire, et qui avait déjà donné naissance à Yuan Meng.

Priorité à la reproduction naturelle

Fatigué mais soulagé, Baptiste Mulot, chef vétérinaire, a passé une bonne partie de la nuit au chevet des deux pandas pour réaliser cet acte technique qui a nécessité une anesthésie générale. « Les deux pandas se sont bien réveillés, explique-t-il. Ils sont en forme là. Ils sont actuellement dans leur loge en train de manger leurs bambous comme si de rien n’était. Eux, ils ont vécu une journée un peu mouvementée hier puisqu’on a d’abord procédé à des mises en contact ».

Comme l’explique Baptiste Mulot, la priorité avant l’insémination artificielle est la procréation naturelle : « On essaye de toujours favoriser la reproduction naturelle. Donc, ça les a un peu fatigués parce que c’est un peu physique. Ça s’est bien passé, il y a eu un bon comportement de la part des deux. On pense que notre mâle est un peu encore inexpérimenté. Et techniquement, il n’a pas été parfait et donc il n’y a pas eu d’accouplements à proprement parler. Et là ce matin, ils ne se souviennent sans doute pas de tout ce qu’il s’est passé cette nuit ».

►À lire aussi : Invité de la mi-journée - Chine, « soft power » et diplomatie du panda, quels enjeux ?

Baptiste Mulot attend beaucoup de cette insémination mais il faudra encore attendre pour savoir si c'est une réussite. Car en effet les femelles pandas ont la faculté d'arrêter le développement du fœtus si elles estiment que la période n'est pas favorable.