La France organise un séminaire en faveur des grandes expositions dans les musées africains

© CC-BY-SA-4.0 - Wikimedia Commons/Ji-Elle

Le ministère français de la Culture accueille depuis près de 30 ans des professionnels étrangers qui travaillent dans le monde de la culture pour leur faire découvrir les politiques culturelles mise en place dans le pays. Dans ce cadre, un séminaire était organisé du 10 au 20 octobre, rassemblant 15 responsables de musées africains dans l’objectif de les aider à organiser des expositions temporaires dans leurs établissements respectifs.

Ce matin-là, les échanges tournent autour des partenariats à nouer pour organiser des expositions temporaires dans les pays. Calixte Biah, le conservateur du musée d’histoire de Ouidah au Bénin, écoute attentivement car le sujet l’interpelle :

Quand on parle du mécénat, par exemple, c’est quelque chose qui est très difficile à aborder dans nos institutions, mais c’est très développé ici en France. Ce sont des choses très intéressantes.

Financement, techniques de demandes de prêts : de nombreuses problématiques ont été abordées tout au long de ce séminaire. Muséologue au musée des civilisations de Côte d’Ivoire, Goury Antonio Gnagbo se réjouit d’avoir pu trouver des idées pour la mise en valeur du Djidi Djidji Ayôkwé, un tambour que la France va prochainement restituer à la Côte d’Ivoire :

« Comment imaginer un conte autour de cet objet-là pour que les enfants apprennent mieux, nous l’avons appris au Musée du Louvre. »

Plusieurs dizaines de projet sont ainsi en cours de préparation, surtout avec des pays d’Afrique francophone.

Le directeur du musée national du Mali Daouda Keita explique les projets d’expositions culturelles en collaboration avec la France


Lire la suite sur RFI