France: Olivier Faure, premier secrétaire du PS, appelle les socialistes à «dépasser les conflits»

Les socialistes font leur rentrée politique ce week-end sur les bords de la Loire à Blois. Le « parti à la rose », lourdement défait à la présidentielle avec les 1,7% d’Anne Hidalgo, a sauvé les meubles aux législatives grâce à l’union de la gauche (Nupes) formée avec écologistes, insoumis et communistes. De quoi redonner de l’espoir aux militants, mais aussi susciter quelques craintes.

Avec notre envoyée spéciale à Blois, Lucile Gimberg

Malgré les critiques qu’expriment encore certains au PS, Olivier Faure assume son pari de l’union : « Ce choix, je le revendique parce que la Nupes, elle est le cadre pour ramener la gauche au pouvoir… ». Et, face aux militants réunis en plein centre de Blois, le patron des socialistes appelle à dépasser les conflits internes : « Le débat entre nous ne devrait jamais être de savoir si nous sommes pour ou contre le rassemblement de la gauche, mais de savoir ce que nous pouvons apporter au reste de la gauche ».

Comment exister au sein de la coalition ?

Mais comment exister au sein de cette coalition, où les « insoumis » mènent la danse ? Michelle et Laurent sont deux militants venus du Gard : « Le PS apporte notre expérience. Nous avons été quand même une partie du gouvernement ». « On a un maillage en termes de collectivité territoriale très dense, cela est un atout », poursuivent-ils.

Dépoussiérer le PS

►À lire aussi : France: Jean-Luc Mélenchon promet la «bataille générale» contre Emmanuel Macron


Lire la suite sur RFI