France: les nouveaux députés découvrent l’Assemblée nationale

Ils sont 302 députés à découvrir depuis lundi 19 juin les ors de l'Assemblée nationale, entre émotion et excitation de commencer le combat politique. Premières réactions.

Avec notre envoyé spécial au Palais Bourbon, Pierre Olivier

Pour ces députés encore inconnus à l'Assemblée, il faut d'abord montrer patte blanche pour rentrer. « Mathieu, avec un seul "t", merci infiniment », dit l'un d'eux.

Une fois à l'intérieur, il faut se repérer dans les couloirs interminables et trouver le bureau où récupérer une petite sacoche bleue marine qui contient les affaires du député.

Rodrigo Arenas, 48 ans, vient d'être élu à Paris pour la Nupes. « C’est un peu comme une rentrée des classes parce que vous êtes un peu perdu quand même, et on nous a transmis en fait tout le matériel pour travailler, raconte-t-il. Il y a le règlement, il y a du matériel informatique, il y a évidemment l’écharpe. »

La fameuse écharpe tricolore, celle d'élu de la nation, Charles Rodwell, 25 ans, fraîchement élu pour Ensemble ! dans les Yvelines, la montre avec beaucoup de fierté. « Être élu député de la terre sur laquelle j’ai grandi, sur laquelle je vis, c’est vrai que c’est particulièrement touchant », confie-t-il.

Encore quelques heures avant de commencer les débats

Parmi ces nouveaux députés, beaucoup d'impatients aussi qui n'ont qu'une envie : commencer les débats. C'est le cas de Benjamin Lucas, 31 ans, élu Nupes dans les Yvelines : « C’est émouvant, c’est un lieu chargé d’histoire pour la République, mais il ne faut pas qu’on se laisse impressionner par les dorures et la pierre, parce que les combats qui nous attendent impliquent qu’on se mette au travail dès maintenant ».


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles