France: le niveau des nappes phréatiques est jugé «préoccupant»

Le niveau des nappes phréatiques en France est nettement inférieur à ceux de l'année dernière. Il est même jugé « préoccupant » sur près de la moitié du pays. C'est le constat dressé par le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) dans son dernier bulletin, publié le 15 septembre.

C'est une nouvelle conséquence de l'épisode de sécheresse historique qu'a connu la France cet été 2022. Le niveau des nappes phréatiques est particulièrement bas sur l'ensemble du pays, à l'exception du Sud-Ouest. Leur baisse s'est poursuivie en août, même si les mesures de restriction mises en place un peu partout en juillet – le mois le plus sec jamais enregistré en France – ont contribué au ralentissement de cette baisse, mais pas suffisamment pour l'enrayer.

« Tarissement »

Pour le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), l'état actuel de remplissage des nappes est même jugé « préoccupant » sur près de la moitié du territoire national, voire inquiétant dans le sud-est du pays, sur un axe qui va du sud des Alpes à la Côte d'Azur.

Pire, soulignent les experts, dans le Var et le Vaucluse, certains stockages souterrains sont en phase de « tarissement ». Et, comme attendu, les récents et importants passages pluvieux et orageux sur le pays n'ont rien changé à la situation. Car l'eau ruisselle et peine à s'infiltrer en profondeur sur un sol très sec. La situation reste donc tendue presque partout.

Sans pluies régulières et abondantes étalées sur les mois à venir, il sera difficile de retrouver des niveaux normaux à la sortie de l'hiver, prévient déjà le BRGM.


Lire la suite sur RFI