Publicité

France: Nicole Belloubet arrive à l'Éducation nationale dans un gouvernement de 35 membres

Près d'un mois après la nomination de Gabriel Attal à Matignon, le gouvernement est enfin au complet. Au 14 ministres nommés début janvier, s'ajoutent 20 ministres délégués ou secrétaires d'État et une nouvelle ministre à un poste clé, l'éducation nationale.

L'ancienne garde des Sceaux Nicole Belloubet a été nommée ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse en remplacement d'Amélie Oudéa-Castéra qui reste ministre des Sports et des Jeux Olympiques à quelques mois des JO de Paris, selon la composition du gouvernement, annoncée jeudi soir par l'Élysée.

Promue il y a moins d'un mois à la tête d'un super-ministère cumulant Éducation, Sports et JO dans le gouvernement de Gabriel Attal, Amélie Oudéa-Castéra paye des polémiques à répétition, liées notamment à la scolarisation de ses enfants dans un établissement privé parisien et à ses critiques contre l'école publique.

Nicole Belloubet, 68 ans, fut nommée ministre de la Justice en juin 2017 après la démission de François Bayrou, mis alors en cause dans l'affaire des assistants parlementaires du MoDem.

Elle avait occupé ce poste jusqu'en 2020. Ancienne rectrice de l'académie de Limoges, puis de Toulouse, cette ex-socialiste enseigne également le droit constitutionnel.

Parmi les 20 nominations effectuées jeudi, le député Horizons de Seine-et-Marne et ancien président de la Fédération hospitalière française (2011-2022), Frédéric Valletoux, épaulera Catherine Vautrin aux fonctions de ministre délégué à la Santé.


Lire la suite sur RFI