France : net ralentissement de la croissance du secteur privé en juin

Le secteur retrouve son niveau de janvier (illustration).
Le secteur retrouve son niveau de janvier (illustration).

La croissance de l'activité dans le secteur privé en France a nettement marqué le pas en juin, retombant à son rythme de janvier en pleine vague Omicron, selon un indice provisoire publié jeudi par S&P Global. L'indice Flash composite de l'activité globale a reculé à 52,8 points en juin, contre 57 points en mai, illustrant un moindre dynamisme à la fois dans l'industrie et les services, a précisé S&P dans un communiqué. Un taux supérieur à 50 marque une expansion de l'activité, un taux inférieur à cette limite une contraction.

Un taux supérieur à 50 marque une expansion de l'activité, un taux inférieur à cette limite une contraction. « Si l'on exclut ce tassement de la croissance en début d'année, l'expansion de l'activité observée en juin est la plus faible enregistrée depuis avril 2021 », souligne même S&P. La production manufacturière a même décliné ce mois-ci, « affaiblie par une baisse de la demande et par le maintien des difficultés d'approvisionnement », tandis que l'activité globale du secteur a légèrement progressé, mais à un rythme au plus bas depuis 19 mois.

La situation aggravée « par une nouvelle montée de l'incertitude politique »

Dans les services, c'est l'incertitude quant à la dégradation de la conjoncture économique qui freine l'activité, et on ne peut écarter le risque d'une contraction dans les prochains mois, estime Joe Hayes, économiste chez S&P Global, cité dans le communiqué. La confiance des chefs d'entreprise a, elle aussi, chuté à s [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles