«La France ne travaille pas assez», estime le sénateur Philippe Bas

Philippe Bas, sénateur LR de la Manche s'est exprimé au micro d'Europe 1 sur les dispositifs mis en place par le gouvernement pour palier l'inflation . Le questeur du Sénat estime qu'il faut "regarder les choses de façon structurelle" pour répondre au vrai problème du pouvoir d'achat.

"La vraie réponse au pouvoir d'achat, c'est la compétitivité de l'économie"

"Depuis longtemps, le pouvoir d'achat français est nettement inférieur au pouvoir d'achat allemand", précise Phillipe Bas. "La vraie réponse au pouvoir d'achat, c'est la compétitivité de l'économie française." Pour le sénateur, cette compétitivité se dégrade. "Nos prix sont trop élevés car la France ne travaille pas assez et parce que les prélèvements obligatoires sont trop élevés". Il appelle à corriger ces éléments, qui, selon lui, affaiblissent le pouvoir d'achat.

>> LIRE AUSSI - Loi sur le pouvoir d'achat : quelles sont les pistes du gouvernement 

Le sénateur appelle à permettre aux Français, par leur travail, de gagner en pouvoir d'achat. "Et non pas par des chèques énergie, alimentation et demain des chèques de Noël, qui créeront une forme d'addiction à l'aide publique", affirme-t-il face à Thierry Dagiral sur Europe 1. Phillipe Bas dénonce le "comble de la sociale démocratie". Pour lui, au lieu de prendre aux riches pour donner aux pauvres, "on prend aux générations futures pour les générations d'aujourd'hui". C'est un alourdissement des poids des charges de l'économie française.

À la veille de l'examen de l...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles