"La France ne se bat pas contre l'islam", répond Emmanuel Macron au "Financial Times" qui l'accusait d'islamophobie dans une tribune

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Une tribune en réponse à une autre. Emmanuel Macron a publié, dans la soirée du mercredi 4 novembre dans le prestigieux quotidien britannique Financial Times, une tribune pour expliquer que "la France se bat contre le séparatisme islamiste, jamais contre l'islam", en réponse à une autre tribune parue lundi, mais retirée du site depuis. Cette dernière fustigeait l'attitude de la France, jugée "islamophobe".

Dans une longue "lettre à la rédaction", publiée aussi sur le site de l'Elysée, le président français s'indigne d'un article où il se dit "accusé de stigmatiser, à des fins électorales, les Français musulmans ; pire, d'entretenir un climat de peur et de suspicion à leur égard". "Je ne laisserai personne affirmer que la France, son Etat, cultive le racisme vis-à-vis des musulmans", martèle-t-il, estimant que ses propos ont été déformés.

Une rectification dans un contexte délicat

Comme sur la chaîne quatarienne Al-Jazeera la semaine dernière, le président français veut expliquer au-delà des frontières de la France que sa lutte contre le "séparatisme islamiste" n'est pas un combat contre l'islam, alors que les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi