La France mobilise des effectifs supplémentaires face à la menace terroriste

·1 min de lecture
LA FRANCE MOBILISE DES EFFECTIFS SUPPLÉMENTAIRES FACE À LA MENACE TERRORISTE
LA FRANCE MOBILISE DES EFFECTIFS SUPPLÉMENTAIRES FACE À LA MENACE TERRORISTE

PARIS (Reuters) - La France va renforcer les effectifs de gendarmes et de policiers face à la menace terroriste, a annoncé vendredi le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à la sortie d'un conseil de défense organisé au lendemain de l'attaque à l'arme blanche à Nice qui a fait trois morts.

"Cent vingt policiers en plus seront envoyés à Nice pour renforcer la sécurité", a indiqué le ministre lors d'une conférence de presse.

L'armée va aussi être mobilisée avec le renforcement annoncé jeudi par le président de la République du dispositif Sentinelle qui va être porté de 3.000 à 7.000 hommes.

"Le déploiement de forces supplémentaires a commencé hier en particulier dans la ville de Nice", a indiqué la ministre des Armées, Florence Parly, ajoutant que le déploiement se poursuivrait dans les prochains jours avec une attention particulière portée aux écoles et lieux de culte.

Le déploiement des 7.000 militaires sera achevé d'ici le milieu de la semaine prochaine, a-t-on précisé vendredi à l'état-major des armées. Un peu moins de la moitié des effectifs sera déployé en région parisienne, les autres en province.

Ce niveau de déploiement n'avait plus été atteint depuis 2017. Il s'agira quasi exclusivement d'effectifs de l'armée de terre, a-t-on ajouté de même source.

(Jean-Michel Bélot et Blandine Hénault, avec Tangi Salaün, édité par Jean-Stéphane Brosse)