France: Marine Le Pen, les raisons d’une pré-campagne européenne à Mayotte

En ce moment, la liste La République en marche fait la course en tête dans les sondages, mais elle est talonnée par le Rassemblement national. Pour soutenir son jeune candidat Jordan Bardella, la patronne du parti d'extrême droite, Marine Le Pen, s’active. A deux mois des européennes, le Rassemblement national (RN) joue la carte de l’outre-mer. « Je viens mobiliser », a d’ailleurs déclaré Marine Le Pen alors qu’elle recevait ce mardi matin le traditionnel collier de jasmin à la descente de l’avion. Il faut dire qu’en 2017, les presque deux millions d’électeurs ultramarins l’avaient placée en tête au premier tour.Mais alors pourquoi Marine Le Pen a-t-elle choisi de débuter sa tournée d’outre-mer à Mayotte où elle n’était arrivée que deuxième ? Parce que ce petit archipel concentre en fait plusieurs difficultés sur lesquelles prospère le RN. Mayotte, c’est d’abord le plus pauvre des 101 départements français, un territoire oublié au taux de chômage endémique. C’est aussi le département français qui compte le plus d’étrangers, autour de 40%, dont la moitié d’illégaux, selon les dernières estimations.Pour illustrer son discours de fermeté sur la question migratoire, Marine Le Pen a prévu deux visites marquantes mardi après-midi : celle de la maternité où naissent chaque année 10 000 enfants, dont les trois quarts nés de mère étrangère, l’occasion de parler du droit du sol. Et enfin, la visite du centre de rétention administratif, le plus grand de France.

En ce moment, la liste La République en marche fait la course en tête dans les sondages, mais elle est talonnée par le Rassemblement national. Pour soutenir son jeune candidat Jordan Bardella, la patronne du parti d'extrême droite, Marine Le Pen, s’active.

A deux mois des européennes, le Rassemblement national (RN) joue la carte de l’outre-mer. « Je viens mobiliser », a d’ailleurs déclaré Marine Le Pen alors qu’elle recevait ce mardi matin le traditionnel collier de jasmin à la descente de l’avion. Il faut dire qu’en 2017, les presque deux millions d’électeurs ultramarins l’avaient placée en tête au premier tour.

Mais alors pourquoi Marine Le Pen a-t-elle choisi de débuter sa tournée d’outre-mer à Mayotte où elle n’était arrivée que deuxième ? Parce que ce petit archipel concentre en fait plusieurs difficultés sur lesquelles prospère le RN. Mayotte, c’est d’abord le plus pauvre des 101 départements français, un territoire oublié au taux de chômage endémique. C’est aussi le département français qui compte le plus d’étrangers, autour de 40%, dont la moitié d’illégaux, selon les dernières estimations.

Pour illustrer son discours de fermeté sur la question migratoire, Marine Le Pen a prévu deux visites marquantes mardi après-midi : celle de la maternité où naissent chaque année 10 000 enfants, dont les trois quarts nés de mère étrangère, l’occasion de parler du droit du sol. Et enfin, la visite du centre de rétention administratif, le plus grand de France.