France: le marché de l'automobile chute de près de 10% en octobre

·2 min de lecture

Le marché automobile français s'est effondré en octobre de près de 10% sur un an pour les véhicules neufs, en raison de la crise sanitaire mondiale. A contrario, le marché de l'occasion a bondi de 11%. Selon les chiffres publiés par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), le groupe Renault affiche la plus forte baisse, son concurrent Peugeot PSA s'en sort beaucoup mieux.

Après d'excellents résultats l'an dernier à la même période, les ventes de véhicules neufs cette année, en octobre, ont chuté de 9,5%. Sur les dix premiers mois de l'année, elles ont plongé de presque 27%.

Les constructeurs français résistent mieux que leurs homologues étrangers, qui en moyenne reculent d'un peu plus de 14%, avec de grands écarts entre les marques. Volkswagen, premier importateur en France, voit ses ventes baisser de plus de 8%, BMW d'environ 23% et Toyota de presque 32%.

Chez les Français, le groupe Renault enregistre la plus forte baisse avec une chute de presque 10%, due en partie aux mauvais résultats de Dacia. Son concurrent Peugeot PSA s'en sort nettement mieux. Sur un an, ses ventes reculent seulement de près de 2,8%. Les mauvaises performances de Citroën sont compensées par les bons résultats d'Opel et de Peugeot. La Peugeot 208 reste la voiture la plus vendue de l'année.

L'occasion a la cote

Le marché des voitures hybrides et électriques prend de l'ampleur : en un an, son volume a quasiment triplé. Mais le grand gagnant cette année est le marché de l'occasion, en hausse de 11%.

La fin d'année s'annonce difficile pour le marché de l'automobile neuve, avec le reconfinement décrété pour un mois.

À lire: Automobile: les constructeurs européens appellent les gouvernements de l'UE à l'aide