France: malgré des divergences, la Nupes tient la route

La Nouvelle union populaire écologique et sociale, la Nupes, créée à l'initiative de l'insoumis Jean-Luc Mélenchon pour les dernières législatives, après un mois et demi de mandature, semble avoir tenu le coup, même si elle a aussi déjà laissé apparaître quelques divergences.

Ses opposants la qualifiaient d'union opportuniste vouée à l'implosion. L'insoumis Alexis Corbière lui prédit lui plutôt un destin présidentiel. « Contrairement à tout ce qui était annoncé, la Nupes vit, la Nupes vivra... Je pense qu’en 2027 nous pouvons l’emporter », assure t-il au micro de Pierre Olivier, du service politique

Mais derrière l'union affichée, des divergences aussi notamment sur le style. Si La France Insoumise opte pour l'opposition conflictuelle avec l'exécutif, l'écologiste Julien Bayou préfère la mesure et ne rejette pas l'idée de compromis sur le fond. « Je suis prêt à faire des compromis, en tout cas je peux vous dire que c’est la position écologiste. On a notre propre culture, stratégie, manière de faire vivre nos priorités. »

Ou encore quand six parlementaires socialistes s'abstiennent de voter la motion de censure contre le gouvernement d'Elisabeth Borne, poussée par LFI, le 11 juillet. Des divergences, mais pas de fracture assure le communiste Pierre Dharéville. « On fait un travail de convergence, donc il y aura des moments où on sera complètement d’accord, d’autres où il y aura des nuances, ce n’est pas grave. »


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles