La France limite à 15% l’augmentation du prix de l’électricité et du gaz

Le bouclier tarifaire va être prolongé en 2023, mais il sera moins généreux, visant à limiter à 15% la hausse des prix de l’électricité et du gaz, a annoncé la Première ministre française, Élisabeth Borne. Des chèques énergie de 100 à 200 euros vont aussi être distribués à 12 millions de foyers.

La salle choisie par Matignon rappellera peut-être des souvenirs douloureux aux Français. C’est là, rue de Ségur à Paris, que le gouvernement avait l’habitude de faire ses conférences de presse pendant la crise du Covid-19, rappelle notre envoyé spécial, Julien Chavanne.

Pour répondre à la crise énergétique qui secoue l’Europe, la Première ministre Élisabeth Borne a décidé de faire un geste pour les Français. Lors de sa conférence de presse, ce mercredi, la cheffe du gouvernement a annoncé le prolongement du bouclier tarifaire jusqu’en 2023.

Ainsi, la hausse du prix de l’électricité et du gaz sera limitée à 15% pour « tous les ménages, les copropriétés, les logements sociaux, les petites entreprises et les plus petites communes ».

Mais malgré cela, les « augmentations vont conduire à une hausse moyenne des factures de l'ordre de 25 euros par mois pour les ménages qui se chauffent au gaz », a rappelé Mme Borne, ajoutant que sans le bouclier tarifaire, la hausse serait « d’environ 200 euros par mois ».

Vers des coupures localisées ?


Lire la suite sur RFI