France: l'exécutif présente sa réforme de l'assurance chômage décriée par les syndicats

AFP - PASCAL GUYOT

Ce sera sans doute une formalité plus qu'un vrai débat. La réforme de l'assurance chômage est de nouveau sur la table lundi 21 novembre, lors d'une dernière réunion avec les partenaires sociaux. Les discussions promettent d'être houleuses tant les syndicats sont opposés à cette réforme, particulièrement le réajustement de la durée des indemnisations. Jeudi, le Parlement a adopté le projet de loi « marché du travail » qui permet de mettre en œuvre cette réforme par décret.

Pour atteindre le plein emploi d'ici à 2027 et faire face aux difficultés de recrutement des entreprises, l'exécutif veut adapter les règles d'indemnisation chômage en fonction de la situation du marché du travail.

L'assurance chômage sera « plus stricte quand trop d'emplois sont non pourvus, plus généreuse quand le chômage est élevé », selon une promesse d'Emmanuel Macron.

Lorsque le marché du travail sera considéré bon, la durée d'indemnisation serait minorée d'un coefficient, peut-être de 0,75%, ce qui la ramènerait de 2 ans à 18 mois.

Olivier Dussopt, le ministre du Travail, doit préciser toutes ces modalités lundi. Les conditions d'accès à l'assurance chômage resteront en revanche les mêmes, c'est-à-dire avoir travaillé six mois sur une période de référence de deux ans.

Selon les partenaires sociaux, si la durée des indemnités est réduite d'un quart, 4 milliards d'euros pourraient être économisés chaque année par l'Unédic, l'organisme qui finance l'assurance chômage.


Lire la suite sur RFI