France : l'ambassadeur de Chine convoqué au Quai d'Orsay après des "propos inacceptables"

·1 min de lecture

L'ambassadeur de Chine à Paris a été convoqué mardi au ministère français des Affaires étrangères qui lui a signifié une série de "griefs" après des propos à l'encontre d'un chercheur et de parlementaires français. "A la demande du ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, nous avons convoqué ce matin l'ambassadeur, M. Lu Shaye, pour lui signifier l'ensemble des griefs que nous avions à son encontre", a-t-on indiqué au Quai d'Orsay.

Un déchaînement d'invectives contre un chercheur français

"Petite frappe", "hyène folle", "troll idéologique" : l'ambassade s'est déchaînée ces derniers jours contre Antoine Bondaz, chercheur à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS), à qui elle reproche des positions "antichinoises". L'ambassadeur Lu Shaye s'est aussi déclaré "fermement opposé" à un projet de visite de parlementaires français à Taïwan. La République populaire de Chine considère Taïwan comme une de ses provinces, dénonce chaque visite de responsables occidentaux sur l'île et menace de recourir à la force en cas de proclamation formelle d'indépendance par Taipei.

Le directeur Asie du Quai d'Orsay, Bertrand Lortholary, lui a concrètement signifié que les "méthodes de l'ambassade, la tonalité de sa communication publique étaient parfaitement inacceptables et franchissaient toutes les limites communément admises pour une ambassade, où qu'elle se trouve". "L'insulte, l'invective, la menace contre des parlementaires, des chercheurs, des journalistes, cela pose des pr...


Lire la suite sur Europe1