L'acteur et réalisateur Jacques Perrin est mort à l'âge de 80 ans

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le cinéma français est en deuil ce jeudi 21 avril après l'annonce du décès de Jacques Perrin. L'acteur, réalisateur et producteur, également membre de l'Académie des Beaux arts, est mort à l'âge de 80 ans.

L'acteur, cinéaste et producteur Jacques Perrin, qui avait joué dans Peau d'âne ou Le Crabe-tambour et réalisé le documentaire Le peuple migrateur, est mort jeudi à Paris à l'âge de 80 ans, a annoncé sa famille à l'AFP.

Cheveu blond peroxydé, costume de marin sur le dos, Jacques Perrin restera pour beaucoup l'éternel Maxence, amoureux rêveur épris de Catherine Deneuve dans Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy. Il retrouve l'actrice et le réalisateur quelques années plus tard, en 1970, dans Peau d'âne, et cette fois il incarne le prince charmant.

Fis d'un régisseur et d'une comédienne, Jacques Perrin est un enfant de la balle. Il tourne son premier film à 5 ans : Les portes de la nuit de Marcel Carné en 1946. Il intègre le conservatoire d'art dramatique à 17 ans et obtient très vite des rôles au théâtre et au cinéma.

Sa riche carrière compte des collaborations avec Costa Gavras, Bertrand Tavernier ou encore Pierre Schoendorfer qui lui confie le rôle de l'officier de marine dans Le Crabe-tambour.

Producteur et défenseur de la nature

Il produit des films comme Z de Costa-Gavras (1968), récompensé par un Oscar, suivi d'État de siège (1972) et Section spéciale (1974), ou encore La Victoire en chantant (1976) de Jean-Jacques Annaud, avant de se diriger vers les documentaires consacrés aux animaux et à l'environnement, à l'exception de quelques films comme le grand succès public Les Choristes (2004) de Christophe Barratier et ses 8,6 millions d'entrées.

Au fil des années, Jacques Perrin était devenu producteur et réalisateur de films animaliers. Cet humaniste discret connaît alors le succès avec Le Peuple migrateur (2001) qui rassemble près de 2,8 millions de spectateurs en salle, Océans (2,9 millions de spectateurs en 2010) ou encore Microcosmos pour lequel il avait reçu le César du meilleur producteur en 1997.

Son tout dernier rôle au cinéma, dans Goliath, sorti en mars, faisait écho à ses combats écologistes. Dans ce thriller autour des pesticides, il fait équipe avec un redoutable lobbyiste de l'industrie phytosanitaire, campé par Pierre Niney.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles