France: juillet 2022 risque de battre le record de sécheresse d'il y a un demi-siècle

« Très probablement le mois de juillet le plus sec » depuis 1959 et le début des relevés : la France, où un nouvel incendie a parcouru ce mardi 26 juillet 650 hectares dans l'Hérault, affronte depuis des semaines une sécheresse qui a poussé les autorités à imposer des restrictions d'usage de l'eau dans 91 départements, un « record ».

« En moyenne sur la France, il est tombé huit millimètres de précipitations du 1er au 25 juillet », soit « un déficit énorme de précipitations », a indiqué à l'AFP Christian Veil, climatologue chez Météo-France. Conséquence : « le mois de juillet 2022 sera très probablement le mois de juillet le plus sec jamais enregistré » depuis 1959, selon l'agence météorologique.

Jérôme Nicolas, hydrogéologue au BRGM, Bureau de recherches géologiques et minières au micro de notre journaliste Sylvie Koffi, ajoute : « Les conséquences pour les nappes d’eau souterraine sont la poursuite de la vidange, en fait la vidange des nappes se poursuit depuis plusieurs mois, donc compte tenu de la faible pluviométrie de ces dernières semaines, et avec la période la plus sèche jamais observée depuis 1958, la vidange va se poursuivre sur l’ensemble des nappes du territoire, ça va engendrer une diminution des niveaux ».

La circulation sur les fleuves et canaux est également très perturbée : la navigation est interrompue sur une partie du canal de Bourgogne et dans la région de Nancy, tandis que beaucoup de péniches sur le Rhin ne sont chargées qu'au tiers de leur capacité, pour ne pas racler le fond du fleuve.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles