France: Jean Castex annonce l'obligation du port du masque dans les lieux publics

·3 min de lecture

Alors que la date du 1er août avait été évoquée dans un premier temps, le Premier ministre a indiqué ce jeudi 16 juillet que le port du masque serait rendu obligatoire dans les lieux publics clos « dès la semaine prochaine ».

Le décret rendant obligatoire le port du masque dans les lieux clos recevant du public entrera « en vigueur la semaine prochaine », en France a annoncé le Premier ministre Jean Castex au Sénat.

« Nous envisagions une entrée en vigueur de ces dispositions le 1er août », a rappelé le Premier ministre. « J'ai compris que cette échéance apparaissait tardive [...], le décret entrera donc en vigueur la semaine prochaine », a-t-il indiqué lors de sa déclaration de politique générale devant les sénateurs.

►À lire aussi : Reportage - Le port du masque bientôt obligatoire inquiète les commerçants

Dans le département de la Mayenne, le port du masque a été rendu obligatoire dans les lieux publics clos de six communes, dont la principale ville Laval, avec effet immédiat. La Mayenne compte plusieurs foyers de Covid-19 et a légèrement dépassé le seuil d'alerte avec 50,1 nouveaux cas pour 100 000 habitants détectés en sept jours, selon les autorités sanitaires francaises.

L'annonce le 14 juillet par Emmanuel Macron de l'obligation de porter un masque dans les « lieux publics clos » à partir du 1er août avait réjoui ceux qui plaidaient pour cette mesure, mais ils réclamaient son application sans délai et y compris sur les lieux de travail.

Masques : la volte-face du gouvernement

L’image a fait le tour des réseaux sociaux. Le 4 mars, soit deux semaines avant le début du confinement, la porte-parole du gouvernement explose de rire en direct à la radio. Quand on lui demande si elle compte acheter des masques, Sibeth Ndiaye répètera pendant de longues semaines que le port du masque est inutile. En arrière-plan, la question de la pénurie hante le gouvernement et sa gestion de la crise.

Quatre mois plus tard, lors du défilé du 14 juillet, le contraste est saisissant : une caméra surprend la ministre Agnès Pagnier Runacher en pleine crise de panique alors qu’elle a oublié son masque pour assister au défilé. Dans la foulée, Emmanuel Macron tranche : le masque doit devenir obligatoire dans les lieux publics clos au 1er aout. Changement de cap sur la question des masques sur laquelle l’exécutif aura été très critiqué par l’opinion publique.

Organisation d'une « conférence nationale du handicap »

Lors de cette deuxième intervention de politique générale devant les sénateurs cette fois, le Premier ministre Jean Castex a également annoncé l'organisation d'une « conférence nationale du handicap », sans en préciser la date, redoutant que les personnes handicapées soient « fortement affectées par la crise économique ».

« Nous ne retrouverons pas l'unité sans une attention accrue aux plus vulnérables d'entre nous. Ils ont été davantage touchés par la crise sanitaire » et « ils seront également, avec les jeunes, les plus fortement affectés par la crise économique, à commencer par les personnes en situation d'handicap », a déclaré Jean Castex devant les sénateurs. « Nous réunirons une conférence nationale du handicap consacrée à ces sujets », a-t-il ajouté.

« La plus sévère » récession depuis la création des comptes nationaux

Le Premier ministre Jean Castex a prédit jeudi devant le Sénat une récession en 2020 de 11%, « la plus sévère » depuis la création des comptes nationaux, et a dit redouter « des drames humains ».

« Pour 2020 nous prévoyons à ce jour une récession de 11% soit la récession la plus sévère depuis que les comptes nationaux ont été créés », a affirmé le chef du gouvernement lors de sa déclaration de politique générale. « Derrière les données comptables, des drames humains, des territoires meurtris. Tout cela nous devons le prévoir, l'accompagner, le soulager », a-t-il ajouté.

(Avec AFP)