France Inter : Noëlle Bréham limogée après 40 ans de CDD, une "séparation à regret" pour la direction

Une voix historique de la station prend le large après "quarante années de CDD successifs imposés". Arrivée à la Maison de la radio en 1982, Noëlle Bréham, présentatrice et productrice de l'émission dominicale "Les p'tits bateaux" depuis 1997, a été remerciée par la direction de France Inter et a présenté, sans le savoir, sa dernière émission dimanche 6 novembre. Son tort : avoir refusé de signer un énième contrat à durée déterminée d'usage (CDDu) pour la saison 2022/2023.

Elle avait "réclamé, d'abord directement à son employeur (au printemps dernier, ndlr) puis ensuite devant la justice (en juin devant le conseil de prud'hommes de Paris, ndlr), un statut normal en CDI, tel que prévu par le Code du travail", expliquait lundi soir dans un communiqué son avocat, Me Yoann Sibille. Une requalification en CDI rejetée par France Inter, qui se refuse de commenter une procédure en cours.

"Nous voyons partir Noëlle Bréham avec regret"

Très fréquent dans le monde des médias, de la production et du journalisme, le CDDu est un contrat qui peut être renouvelé saison après saison en fonction de la décision de la direction de reconduire ou non une émission. "Se demander constamment si l'on travaillera l'année suivante, ça veut dire qu'il faut plaire, ne pas faire de vagues, ne pas contrarier le directeur ou la directrice", résumait, hier dans "Télérama", celle qui avait mené sur l'antenne du service public les...

Lire la suite


À lire aussi

"The Voice" : Les primes en direct démarrent ce soir, après plus d'un mois d'interruption
Sur France Inter, Edouard Baer et Alain Chabat s'incrustent en direct sur L'Equipe !
Thomas Thouroude mis en retrait de "Tout le sport" après sa sortie contre sa direction