La France insoumise dans l'embarras après l'affaire Quatennens

La France insoumise (LFI) est dans la tourmente après le retrait d’Adrien Quatennens de sa fonction de coordinateur du parti. En plein divorce, le député du Nord, étoile montante de LFI, a reconnu dimanche 18 septembre avoir giflé à son épouse. Une annonce qui fait suite à un article du Canard enchaîné révélant qu’il était la cible d’une main courante. C’est un coup dur pour les Insoumis.

Au sein de La France insoumise (LFI), son visage représente l'avenir du parti. Sur les plateaux de télévisions où dans les rangs de l’Assemblée nationale, le député du Nord a la cote. Adrien Quatennens était même jusqu’ici pressenti comme le successeur de Jean-Luc Mélenchon.

La France insoumise se serait donc bien passée de cette affaire qui a poussé le natif de Lille à se mettre en retrait de son poste de coordinateur du parti. Alors que le couple est en instance de divorce, Céline Quatennens, l'épouse d'Adrien Quatennens, a déposé une main courante. Le député du Nord a reconnu lui avoir « donné une gifle ».

Mélenchon se prend les pieds dans le tapis

Cette affaire s'ajoute aux accusations de harcèlement sexuel et de violences sexuelles portées à l'encontre du journaliste et militant Taha Bouhafs, et plus récemment à l'encontre du député de Seine-Saint-Denis Éric Coquerel.

Un faux pas qui illustre parfaitement l’embarras dans lequel se trouve aujourd’hui La France Insoumise, à quelques semaines de la rentrée parlementaire.


Lire la suite sur RFI