La France insoumise divisée, plagiat de Le Pen, Turquie... Le point sur l'actu de ce mardi

Libération.fr
Jean-Luc Mélenchon, au soir du premier tour, dimanche.

Résultats. Le score est tombé : la France insoumise est divisée. Après le vote de 243 128 de ses militants (sur les 450 000 qui sont enregistrés sur la plateforme), et dans une consultation lancée sur le site lafranceinsoumise.fr, voici les résultats : 36,12% d’entre eux décident de voter blanc ou nul et 29, 05 % s’abstiennent. Soit les deux tiers. Et Macron ? Il pourra compter sur 34,83% d’entre eux. On comprend mieux la distance de Jean-Luc Mélenchon, qui a refusé de se prononcer publiquement, de peur de perdre des militants en route.

Plagiat. Le Front national a essayé ce mardi de justifier un «emprunt» de Marine Le Pen à un récent discours de François Fillon sur l’identité, et dont l’ancien eurodéputé Paul-Marie Coûteaux revendique la paternité, tandis que chez LR est dénoncée une «grossière» tentative d'«acheter» les électeurs. Le discours de Villepinte du 1er mai de la candidate d’extrême droite, «c’est pas un plagiat», c’est «un clin d’œil assumé, un petit emprunt», a assuré le secrétaire général du FN Nicolas Bay, tentant de retourner la situation dont se gaussent nombre d’internautes depuis hier soir. Notre article. 

Enquête. Le parquet de Paris a ouvert une enquête à la suite d’une plainte déposée par François Fillon, visant un article du Canard enchaîné daté du 12 avril sur les emplois supposés fictifs de son épouse. Cette plainte est fondée sur l’article L97 du code électoral, qui réprime la propagation «de fausses nouvelles, bruits calomnieux ou autres manoeuvres frauduleuses», ayant pour effet de détourner «des suffrages». Intitulé «L’enquête sur Penelope s’approche de son berceau…», l’article décrivait les soupçons des enquêteurs sur le fait que le premier emploi à l’Assemblée nationale de l’épouse du candidat malheureux de la droite à la présidentielle remontait à 1982.

Grèce. Avec plus de cinq mois de retard, la Grèce a paré au risque d’un retour à la crise en s’entendant avec ses créanciers sur un nouveau tour de vis d’austérité, ouvrant la voie (...) Lire la suite sur Liberation.fr

Plainte de Fillon contre le «Canard enchaîné» pour «diffusion de fausses nouvelles»
Deux candidats assis face-à-face et 14 caméras pour filmer «le» débat
La France insoumise: deux tiers pour le blanc ou l’abstention
Sondage: Macron en forte baisse sur une semaine
Fillon a déposé plainte contre Le Canard enchaîné

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages