France: La HAS préconise d'ouvrir la vaccination à l'entourage des immunodéprimés et des plus fragiles

·1 min de lecture
FRANCE: LA HAS PRÉCONISE D'OUVRIR LA VACCINATION À L'ENTOURAGE DES IMMUNODÉPRIMÉS ET DES PLUS FRAGILES

PARIS (Reuters) - La Haute autorité de Santé (HAS) a préconisé vendredi d'ouvrir la vaccination contre le COVID-19 de "façon prioritaire à l'entourage des personnes immunodéprimées" ainsi qu'"aux proches aidants des personnes âgées en perte d'autonomie et des personnes en situation de handicap".

Dans un communiqué, la HAS rappelle qu'à ce stade, "l'approvisionnement progressif en doses de vaccins ne permet pas encore d'ouvrir la vaccination à toute la population", si bien que les sujets les plus susceptibles de développer des formes graves du COVID-19 doivent rester prioritaires.

Pour l'heure, les doses de vaccins disponibles en France sont essentiellement réservées aux adultes de plus de 55 ans et aux personnes exerçant des professions dites prioritaires. Elles seront toutefois disponibles à partir de samedi à toutes les personnes de plus de 18 ans présentant des facteurs de risque de développer une forme grave, et à partir du 15 juin à l'ensemble de la population adulte, comme l'a rappelé vendredi le président Emmanuel Macron.

"(...) Si la vaccination protège des formes graves, des données préliminaires suggèrent également des effets sur le risque de transmission du virus", dit la HAS vendredi.

"Bien que partielles, ces données encourageantes permettent à la HAS d'ajuster sa stratégie vaccinale et de recommander la vaccination de l'entourage des personnes immunodéprimées et des proches aidants de certaines personnes fragiles."

(Nicolas Delame, édité par Jean-Stéphane Brosse)