Publicité

France: Gabriel Attal souhaite une nouvelle réforme de l'assurance chômage

Le Premier ministre français s'est exprimé au 20 heures de TF1 ce mercredi 27 mars. Gabriel Attal a préconisé mercredi un durcissement des conditions d'indemnisation du chômage en France dans le cadre d'une nouvelle réforme afin de favoriser, selon lui, le retour à l'emploi.

La France vit au-dessus de ses moyens, le déficit public est plus important que prévu, représentant 5,5 points du PIB, d’après les derniers chiffres de l’INSEE bien au-dessus des prévisions et l’objectif européen de rester sous la barre des 3 %. Une mauvaise nouvelle pour le gouvernement, forcé de prendre en urgence des mesures de rigueur budgétaire.

Agité sur sa chaise, Gabriel Attal apparaît nerveux mais maintient l’objectif fixé : « Nous gardons l'objectif de passer sous les 3% de déficit en 2027. » L’agence de notation Moody’s, dans un communiqué, juge déjà cette trajectoire « improbable » et la France ne devrait pas échapper à une nouvelle dégradation de sa note fin avril.

Gabriel Attal ne veut pas « augmenter les impôts des classes moyennes »

Gabriel Attal répète la promesse de ne pas augmenter les impôts, rappelle que certains ont même été supprimés, la taxe d’habitation et la taxe sur l’audiovisuel public, deux décisions au passage qui, pour les économistes, ont eu peu d’effet macroéconomiques mais ont contribué à plomber le budget de l’État de près de 20 milliards d’euros.

« Une des pistes, c'est de réduire cette durée d'indemnisation de plusieurs mois » mais « je ne pense pas qu'il faille que ça aille en dessous de douze mois », alors que la durée est actuellement de 18 mois en règle générale, a déclaré Gabriel Attal sur TF1.

Temps travaillé et niveau d'indemnisation


Lire la suite sur RFI