La France favorite de l'Euro ? La mise en garde d'Alain Giresse

·1 min de lecture

C'est une petite musique entêtante qui commence à se faire entendre dans les médias. Les Bleus, vice-champions d'Europe il y a cinq ans puis champions du monde 2018, seraient les grands favoris de l'Euro de football qui s'ouvre vendredi. "Notre rival, ce sera nous-mêmes", a d'ailleurs prévenu le milieu de terrain Paul Pogba en conférence de presse. Reste que l'équipe de France devra d'abord se sortir d'un groupe F ultra-relevé, avec notamment les Portugais tenants du titre et l'Allemagne. Pour l'ancienne star tricolore Alain Giresse, cette pancarte de favori est inévitable, mais il s'agira de rester lucide, prévient-il. 

EN DIRECT - Suivez la première journée de l'Euro sur Europe 1

Que l'étiquette de favori soit gênante ou non, "c'est le cas", les Bleus font office d'épouvantail de la compétition, notamment avec leur attaque cinq étoiles (Mbappé, Giroud, Griezmann, Benzema). "On ne peut pas l'empêcher, on est champions du monde... On a un potentiel assez performant, notamment sur le secteur offensif", rappelle Alain Giresse au micro d'Europe 1. Mais, alerte-t-il, "il ne faut pas tomber dans le panneau de dire  'C'est bon. L'Euro est déjà gagné'".

D'autant que l'équipe de France se retrouve donc dans le groupe le plus compliqué de la compétition. "C'est assez rare d'avoir un groupe aussi relevé", reconnaît le vainqueur de l'Euro 1984, qui insiste donc sur l'importance de ne pas se rater lors de l'entrée en matière. "C'est dès les premiers matches que ça va compter... Il...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles