Publicité

France: une explosion du déficit qui met la majorité dans l'embarras

Bercy avait préparé les esprits au début du mois, en annonçant que le déficit dépasserait « significativement » la prévision du gouvernement. Le couperet de l'Insee est tombé ce mardi matin. Le déficit public dérape finalement à 5,5% du PIB en 2023 au lieu de 4,9%. Une révision qui classe la France parmi les cancres de la zone euro. Même si cette explosion était attendue depuis plusieurs jours déjà par le gouvernement, elle met la majorité dans l'embarras.

Compte rendu à l'Assemblée nationale, Charlotte Urien-Tomaka

En France, le gouvernement avait préparé les esprits à une mauvaise nouvelle, mais force est de constater que même dans la majorité, on est inquiets.

« Ce n'est pas une bonne nouvelle, faut pas se cacher derrière son petit doigt, estime Pierre Cazeneuve. Évidemment, quand on est à 0,6 point de notre objectif de réduction du déficit, évidemment que c'est inquiétant, ça veut dire que la marche à poursuivre est encore longue. Malheureusement, c'est dû aussi à des facteurs macro-économiques qui sont difficiles à anticiper. »

Son collègue député insoumis Éric Coquerel, qui préside la commission des Finances, est également préoccupé, mais par les pistes évoquées par le gouvernement pour redresser la trajectoire des finances publiques.

Interrogé ce mardi lors des questions au gouvernement sur la question du déficit public, le Premier ministre a affirmé que le gouvernement allait « poursuivre sur cette voie de la rigueur ».


Lire la suite sur RFI