Afghanistan: la France a exfiltré 25 Français et 184 Afghans lors d'une nouvelle rotation aérienne

·2 min de lecture

L'exécutif a publié ce mercredi le chiffre des évacuations réalisées lors d'une nouvelle rotation aérienne depuis Kaboul. La France a envoyé, au cours de celle-ci, 216 personnes vers son dispositif à Abou Dhabi. Parmi elles, on dénombre 25 Français et 184 Afghans.

La France a exfiltré dans la nuit de mardi à mercredi de Kaboul vers Abou Dhabi 216 personnes dont 184 Afghans "de la société civile en besoin de protection", a indiqué mercredi dans un communiqué son ministre des Affaires étrangères. 

Selon l'Etat-Major des Armées, elles sont attendues dans la journée en France. 

Les autorités françaises ont recommandé à nos compatriotes résidant sur place de quitter le pays vacillant sous les coups des talibans dès le mois d'avril. Les opérations d'évacuation ont pris un tour plus impératif à compteer de dimanche, avec l'entrée des talibans à Kaboul et la restauration de leur régime. 

Les "rotations" d'APAGAN 

L'armée a déclenché le dispositif APAGAN. Celui-ci s'appuie sur deux avions transporteurs et un dispositif interarmées établi à Abou Dhabi aux Emirats Arabes Unis. C'est vers cette base que sont convoyées les personnes que la France évacue depuis l'aéroport de Kaboul. Ce sont ces navettes entre la capitale afghane et Abou Dhabi qu'on appelle des "rotations". 

Mardi, sur RTL, la ministre des Armées, Florence Parly, s'était félicitée de ce "pont aérien" jeté entre l'Afghanistan et les émirats, puis vers la France. Quant à la précision du sauvetage de 184 Afghans dans cette communication de l'exécutif, elle semble aussi venir en réponse à la polémique autour des propos du chef de l'Etat lundi soir lors de son allocution. 

Une partie de la gauche lui avait notamment reproché d'avoir mis en avant sa volonté de prémunir la France des "flux migratoires irréguliers" en provenance d'un pays "déstabilisé".  

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles